“ SATISFAITE & REMBOURSÉE ”

Partagez une jolie photo avec votre soin Daylily Paris favori sur instagram, facebook ou pinterest et montrez que vous êtes belle enceinte… et après ! N’oubliez pas de nous taguer et d’indiquer le hashtag #daylilyparis. Chaque mois, nous remboursons la commande de l’une d’entre vous ;-) A vous de jouer ! Conditions disponibles dans les CGV

[ SANTE ] La polémique autour de l'Uvestérol
6 Jan

[ SANTE ] La polémique autour de l'Uvestérol

Que sait-on des circonstances du décès à cette heure ?

On sait qu'un nourrisson est décédé début décembre 2h après avoir ingéré sa dose quotidienne d'uvesterol.
D'après ce que les médias relatent, les premiers rapports de l'enquête n'étant pas encore sortis, le nourrisson serait décédé suite à un arrêt cardiorespiratoire probablement à cause d'une fausse route ou d'un malaise vagal suite à l'absorption de cette vitamine.
Je parle au conditionnel, car comme dans tout scandale médiatique, on avance beaucoup de choses qui peuvent ne pas se vérifier par la suite.
Et on n'est pas à l'abri d'apprendre dans quelques heures ou jours qu'en fait ce décès est dû à une autre cause telle que la mort subite du nourrisson, une pathologie cardiaque ou autre...

Ce médicament est-il dangereux?

L'uvesterol D est commercialisé depuis 1990 et jusque-là, il n'avait jamais provoqué la mort de nourrisson.
Cependant, ce médicament était sous surveillance par les autorités depuis 2006 car des cas de fausses routes et de malaises vagaux avaient été relatés potentiellement suite à l'ingestion de ce médicament.
Depuis cette date, le laboratoire a modifié sa pipette qui est d'ailleurs beaucoup plus perfectionnée et sécure que des pipettes d'autres médicaments. Le laboratoire a également modifié sa notice en insistant lourdement sur les conditions d'utilisation de cette vitamine.
Il est à noter qu’a priori ce n'est pas la composition de la vitamine qui serait en cause dans le décès de ce nourrisson mais son mode d'administration (par pipette).
Il est important de préciser que la supplémentation en vitamine D est essentielle chez les nourrissons et les enfants car elle permet une meilleure absorption et fixation du calcium nécessaire à la croissance de nos enfants. Cette vitamine est en fait une hormone qui est synthétisée au contact du soleil. Or, dans nos régions peu ensoleillées, énormément de personnes dans la population générale sont carencées en vitamine D. C'est pour cette raison qu'on recommande de supplémenter les nourrissons en vitamine D ainsi que les femmes enceintes pendant leur grossesse et toutes les femmes en hiver.

A ce jour ce médicament est suspendu par principe de précaution, existe-t-il des médicaments de substitution ?

Il est conseillé aux parents qui donnent de l'uvesterol de suspendre son utilisation et d'aller voir leur médecin, pédiatre, sage-femme ou d'aller à la PMI pour se faire prescrire une vitamine D de substitution.

Fort heureusement il y a de nombreuses marques de vitamine D. La plus connue est Zyma D qui s'administre en gouttes avec comme posologie 4 gouttes par jour chez l'enfant. Il y a possibilité de les diluer dans un biberon. On trouve d'autres marques telles qu'Adrigyl ou Sterogyl aussi administrables en gouttes.
J'aimerais ajouter qu'en termes de composition la Zyma D est beaucoup plus sécure que l'uvésterol. Outre ce problème concernant son mode d'administration, il y a dans sa composition beaucoup d'additifs suspects, mais néanmoins autorisés. C'est pour cette raison que j'ai toujours préféré conseiller la Zyma D aux parents que je rencontre.
On trouve aussi facilement sur des sites spécialisés des vitamines D naturelles telles que les produits Nutranat par exemple.
 
Si le décès du bébé est lié au mode d'administration en pipette, qu'en est-il des autres médicaments administrés par cette méthode?

C'est en effet le centre du problème. Je prends encore des précautions en disant que, si c'est une fausse route, le médicament n'est pas incriminé mais c'est sûrement la manière de le faire qui a été incorrecte.
Les recommandations pour l'administration de tout médicament en pipette sont:
-    Attendre que l'enfant soit réveillé
-    Le mettre en position semi assise
-    Administrer la pipette dans le creux de la joue à un débit modéré
-    Vérifier que son enfant déglutit correctement la solution.
-    Etre très vigilant pour les bébés vulnérables avec des troubles de la déglutition (reflux gastrique, régurgitations fréquentes...) ou de la tonicité ainsi que les prématurés et bébés de petit poids.


J'ajoute enfin que s'il y a eu des problèmes avec le mode d'administration de cette vitamine, c'est parce que sa prescription est largement répandue et ceci dès la naissance. Ainsi, statistiquement un accident est plus fréquent comparé à d'autres médicaments qui s'administrent moins souvent et plus tardivement.

Je terminerai cette intervention en insistant bien sur le fait qu'il ne faut pas arrêter la supplémentation en vitamine D qui est essentielle pour les enfants et même pour les adultes d'ailleurs.

Dans notre famille avec ma fille et ma femme nous avons même notre petit rituel tous les matins une fois que nous sommes prêts on prend tous nos gouttes de vitamines ;)

Merci

Fabien Lequenne, Sage-femme