“ SATISFAITE & REMBOURSÉE ”

Partagez une jolie photo avec votre soin Daylily Paris favori sur Instagram, Facebook ou Pinterest et montrez que vous êtes belle enceinte… et après ! N’oubliez pas de nous taguer et d’indiquer le hashtag #daylilyparis. Chaque mois, nous remboursons la commande de l’une d’entre vous ;-) A vous de jouer ! Conditions disponibles dans les CGV

Les huiles essentielles pendant la grossesse : lesquelles choisir, lesquelles éviter ?
8 Feb

Les huiles essentielles pendant la grossesse : lesquelles choisir, lesquelles éviter ?

Quand on est enceinte, la liste de choses à ne pas faire / ne pas manger / ne pas utiliser s’avère souvent très longue, au grand dam des futures mamans ! En tête de liste : l’utilisation d’huiles essentielles qui sont régulièrement montrées du doigt par les magazines et les professionnels de santé. Qu’en est-il réellement ? Quelles huiles essentielles peuvent être utilisées, et lesquelles sont à bannir absolument ? Faisons le point sur les huiles essentielles pendant la grossesse, et leurs substituts.

Les huiles essentielles : mieux comprendre leur fonctionnement

L’huile essentielle est le résultat de la distillation d’une partie d’une plante (feuille, racine, fleur, écorce…). Ultra concentrée en principe actifs, elle peut contenir jusqu’à 200 molécules différentes. Elle pénètre dans l’organisme par voie sanguine, et va donc atteindre l’embryon ou le fœtus, qui, tout petit et en plein développement, est bien plus vulnérable que vous face à ce cocktail surpuissant !

Certaines huiles essentielles contiennent des cétones - des molécules aromatiques aux propriétés pharmacologiques puissantes – et sont systématiquement proscrites chez la femme enceinte, car en dépit de leur utilité, les cétones sont connues pour leur double toxicité : neurotoxicité et action abortive, qui peut se manifester chez les sujets sensibles.

Les autres huiles essentielles sont également à manipuler avec précaution.

Les huiles essentielles pendant la grossesse : quels risques ?

Alors que beaucoup de médicaments et d’ingrédients sont déconseillés chez la femme enceinte, il peut être tentant de se tourner vers des alternatives plus naturelles, comme les huiles essentielles, pour se soigner ou pour prendre soin de sa peau. Attention toutefois : qui dit naturel ne dit pas sans danger pour vous et votre petit bébé !

Les huiles essentielles chez la femme enceinte sont en effet régulièrement décriées : leur forte concentration pourrait occasionner des dérèglements hormonaux, des retards ou des problèmes de développement du fœtus, et dans le pire des cas, provoquer une fausse couche.

Par exemple, de nombreuses huiles essentielles comme la sauge officinale, la menthe poivrée, l’eucalyptus globuleux, l’eucalyptus mentholé et le romarin CT camphre sont contre-indiquées et à bannir absolument, à tous les stades de la grossesse et chez la femme allaitante. La liste n’est pas exhaustive !

Ne diabolisons pas ces remèdes naturels, toutes les huiles essentielles ne sont pas interdites, et certaines (une trentaine au total) peuvent être utilisées avec précaution à partir du 4ème mois de grossesse. Comment procéder ?

Utiliser des huiles essentielles pendant la grossesse : les précautions.

En règle générale, il est déconseillé d’utiliser des huiles essentielles pendant toute la grossesse et l’allaitement afin de respecter le principe de précaution.

En effet, avoir recours aux huiles essentielles quand on est enceinte n’est pas anodin, et si vous souhaitez malgré tout en utiliser, quelques précautions sont à prendre !

Il est indispensable avant toute utilisation de demander conseil à un professionnel de santé : votre médecin, votre gynécologue, votre sage-femme, ou un pharmacien spécialiste des huiles essentielles. Il vous indiquera quelles huiles essentielles sont compatibles avec une grossesse, comment et à quelle fréquence les utiliser en toute sécurité.

Quelques règles à respecter :

- D’une manière générale, l’utilisation d’huiles essentielles par voie orale est à proscrire, sauf sur avis médical. Il existe des exceptions : l’huile essentielle de Citron ou l’huile essentielle de Gingembre peuvent parfois être prescrites par un spécialiste pour soulager les nausées – voilà qui est intéressant si vous souffrez de nausées matinales ! Renseignez-vous auprès d’une personne compétente si cela vous intéresse et surtout pas d’auto-médication !

- Mieux vaut également les utiliser sur la peau, en évitant de les appliquer sur la zone du ventre, trop proche du bébé, et sur la poitrine. Toujours demander conseil à votre médecin avant utilisation, c’est plus prudent !

- L’inhalation ou l’utilisation d’un diffuseur d’huiles essentielles est parfois possible, toujours sur avis médical.

- Le dosage et la durée du traitement préconisés par votre professionnel de santé doivent toujours être respectés !

- Enfin, pour plus de sûreté, il est recommandé de n’utiliser que des huiles essentielles certifiées bio, de marque reconnue, et de toujours acheter vos huiles essentielles dans votre pharmacie ou votre magasin bio.

Quelles alternatives aux huiles essentielles pendant la grossesse ?

De nombreux produits cosmétiques contiennent des huiles essentielles, y compris (et surtout) les produits naturels et bio. Il faut donc faire attention car même si en général leur concentration en huiles essentielles est faible et ne présente pas de risque pour votre bébé, vous ne pouvez jamais être sûre à 100% car les quantités ne sont pas précisées sur les emballages. « En principe », les produits potentiellement dangereux devraient porter la mention « déconseillé aux femmes enceintes et allaitantes » mais encore une fois, cela n’est pas toujours respecté par les industriels. Ainsi, la meilleure chose à faire est encore de bannir les huiles essentielles de votre routine beauté pendant ces quelques mois de grossesse (et d’allaitement le cas échéant).

Heureusement, les alternatives sont nombreuses en ce qui concerne les produits de soin pour femme enceinte ! Vous pourrez sans problème chouchouter votre peau pendant les 9 mois qui viennent.

Les huiles végétales par exemple, peuvent être utilisées en toute sécurité, et sans modération ! L’Huile d’Avocat fait partie des huiles préférées par les futures mamans. Assouplissante et régénérante, elle empêche aussi la peau de craquer prématurément ! C’est l’huile qui vous veut du bien et elle est idéale pour se masser, en particulier le ventre, dès le premier trimestre et jusqu’à l’accouchement ! Quant à l’Huile de Macadamia, elle est excellente pour nourrir intensément la peau et idéale aussi pour le massage.

Pensez aussi à l’Huile de Rosier Muscat, qui, pendant la grossesse, est particulièrement privilégiée pour ses bienfaits sur le renouvellement cellulaire. Riche en acides gras essentiels polyinsaturés, elle contribue à la souplesse et à l’élasticité de la peau. Elle possède aussi un fort pouvoir cicatrisant et régénérant, ce qui en fait un actif de choix pour la prévention des vergetures !

L’huile d’amande douce est aussi plébiscitée comme étant l’huile de référence pendant la grossesse. Préférez-la cependant diluée dans d’autres huiles végétales plutôt qu’en utilisation pure.

Les soins anti-vergetures Daylily (l’Huile Sensorielle et le Lait Fondant ) sont d’ailleurs formulés à partir de ces huiles végétales et constituent une alternative saine et sans danger aux soins à base d’huiles essentielles puisque dans un souci de sécurité maximale, Daylily Paris a fait le choix de ne pas utiliser d’huiles essentielles dans ses formules afin de garantir une utilisation en toute sérénité dès le 1er mois de grossesse et pendant l’allaitement.

Celles qui préfèrent les textures enveloppantes et réconfortantes pourront tout à fait se tourner vers les beurres végétaux comme le beurre de karité : hautement nutritif, il peut être utilisé sur tout le corps, et même sur les cheveux ! Vous pouvez aussi opter pour notre Baume Onctueux Raffermissant, le soin 100% mum friendly pour une peau douce et veloutée, à utiliser en toute sécurité pendant et après la grossesse..

Vous savez désormais tout sur l’utilisation des huiles essentielles pendant la grossesse ! Pour aller plus loin et vous aider à vous y retrouver, vous pouvez vous référer à notre article sur les ingrédients déconseillés pendant la grossesse.