À quel moment partir à la maternité ? Reconnaître les signes !

Depuis 9 mois, vous patientez pour ce moment tant attendu… ! Bébé est sur le point d’arriver, mais savez-vous à quel moment partir à la maternité ? Plus le moment approche, et plus vous vous demandez si vous saurez reconnaître les signes annonciateurs… (surtout pour un premier bébé !) On vous l’assure : il est presque impossible de passer à côté ! Mais pour ne pas en manquer un, retrouvez dans cet article un petit résumé des signes qui ne trompent pas, comment reconnaître les signaux imminents et ceux qui ne le sont pas

  1. La perte du bouchon muqueux
  2. La perte des eaux
  3. Les contractions : signe du départ imminent ?
  4. D’autres signes annonciateurs
  5. Et en attendant les premiers signes

La perte du bouchon muqueux

Le bouchon muqueux est un amas gélatineux de glaire obturant le col de l’utérus et qui protège le bébé des bactéries pouvant être présentes au niveau du vagin. Complètement indolore, il n’est pas toujours facile à identifier, se mêlant aux sécrétions vaginales importantes chez la femme enceinte. Si certaines femmes le perdent en une seule fois, pour d’autres, cela peut se faire sur plusieurs jours. 

Contrairement aux idées reçues, vous pouvez le perdre plusieurs jours avant l’accouchement, et il n’est donc pas nécessaire de s’inquiéter. En revanche, si la perte du bouchon muqueux arrive en même temps que la perte des eaux ou des contractions rapprochées, direction la maternité ! 

La perte des eaux 

Bien qu’impressionnante, la perte des eaux ne rime pas forcément avec urgence ! Lorsque la poche des eaux se rompt (faisant place à un liquide plutôt abondant, mais complètement incolore et indolore), c’est effectivement signe qu’il est temps de partir à la maternité. Mais détrompez-vous, contrairement à ce que l’on voit dans les films, ce n’est pas parce que la poche est rompue que vous allez accoucher dans la minute ! Si vous n’avez pas de contractions, pas la peine de se précipiter et rendez-vous tranquillement à la maternité. 

Cependant, attention à l’inverse : la perte des eaux n’est pas un critère « obligatoire » avant d’accoucher. Ce n’est pas parce que celle-ci n’est pas rompue que le travail ne peut pas commencer ! Si d’autres symptômes sont bien présents, il est peut-être temps de partir. 

Les contractions : signe du départ imminent ?

contraction signe de départ à l'accouchement

Contractions : comment différencier les « vraies » des « fausses » ?

Lors d’un premier accouchement, il n’est pas évident de savoir différencier les contractions « habituelles », que vous avez à différents moments de votre grossesse, de celles qui annoncent l’arrivée imminente de bébé. Ne vous inquiétez pas, vous ressentirez sûrement la différence ! En effet, contrairement aux contractions que vous éprouvez les dernières semaines, celles-ci appelées « contractions utérines » sont plus intenses et se propagent plutôt vers le dos. Lorsque vous les avez identifiées, c’est le moment d’appliquer les recommandations reçues lors des cours de préparation à la naissance : respirez comme vous l’avez appris et trouvez la position qui soit la plus confortable pour vous. Pas de panique, ce n’est pas parce que les premières contractions ont commencé que bébé va immédiatement pointer le bout de son nez ! En effet, lors du premier accouchement, il faut compter entre 8 et 10 heures de travail en moyenne (cela peut même aller jusqu’à plus) et 7 heures en moyenne pour une femme qui a déjà donné naissance. 

Contractions rapprochées : il est temps de partir ! 

Les contractions sont rapprochées et intenses : là est le véritable signe du départ à la maternité !

Pour identifier les « premières » contractions annonçant le début du travail, il vous faudra vous munir d’un chrono ou d’une application sur votre smartphone ! Les contractions peuvent durer plusieurs heures, mais lorsque celles-ci sont espacées de seulement 5 minutes, c’est-à-dire 5 minutes écoulées entre la fin de la première contraction et le début de la deuxième, c’est bien maintenant qu’il faut partir ! Pour un deuxième enfant, il est plutôt conseillé à la maman de ne pas attendre les 5 minutes et de partir à la maternité lorsque les contractions sont espacées de 10 minutes

À savoir : pour les naissances demandant un suivi différent comme celles par césarienne ou encore les naissances multiples, il est généralement conseillé de se rendre plus tôt à la maternité. Bien évidemment, votre médecin ou sage-femme vous en avertira à l’avance. 

D’autres signes annonciateurs

Outre ces manifestations principales, d’autres symptômes annonçant l’arrivée de bébé sont possibles. Des dérangements intestinaux comme la diarrhée ou les vomissements peuvent être un signe. De manière générale, si vous faites face à des symptômes inhabituels même plusieurs jours avant la date du terme, n’hésitez pas à contacter la maternité. L’équipe médicale pourra vous indiquer si ces signes annoncent que l’heure de l’accouchement a sonné, ou non !  Pour tout autre question, rappelez-vous que les sages-femmes sont aussi là pour vous conseiller et vous rassurer, n’hésitez donc pas à contacter la vôtre si vous en ressentez le besoin. 

Et en attendant les premiers signes

À quel moment partir à la maternité

En attendant patiemment l’arrivée des premiers signes, prenez du temps pour vous. C'est le moment de chouchouter votre baby bump. Et aussi, de commencer à organiser votre valise de maternité pour la salle d’accouchement, mais aussi pour après. Trousse de toilette, serviettes, bodys, pyjamas… Pour être sûre de ne rien oublier, vous pouvez retrouver une liste très complète du nécessaire à avoir pour partir à la maternité. Pensez donc à bien mettre toutes vos affaires de côté pour pouvoir partir sereinement à tout moment ! 

Et d’ailleurs, pourquoi ne pas glisser dans votre valise le Coffret Mama Love de Daylily : L’Huile Sensorielle et Le Baume Onctueux seront vos alliées après l’arrivée de bébé. 

Pour finir, rassurez-vous, bébé fait très rarement la surprise d’arriver sans prévenir ! Faites-vous confiance et ne doutez pas de vous. Vous saurez reconnaître ces signes ! 

Crédit photo : Camille Corlouer