Le 4ème trimestre ou les premiers mois d'une vie nouvelle

Le 4ème trimestre occupe de plus en plus les discussions autour de la maternité. Allant de la naissance du bébé jusqu’à sa douzième semaine de vie, cette étape est tout aussi importante pour l’enfant que pour les parents. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce 4ème trimestre. 

  1. Qu’est-ce que le 4ème trimestre ?
  2. Que ressent le bébé ?
  3. Comment reprendre possession de son corps ?
  4. 4ème trimestre : comment vivre sereinement la maternité ?

Qu’est-ce que le 4ème trimestre ?

Comme son nom l’indique, le quatrième trimestre est celui qui suit l’accouchement. Aussi appelé matrescence, cette période de découverte se réfère au processus que vit une femme au moment où elle devient maman, que ce soit sur le plan physique, émotionnel, neurobiologique ou hormonal. Le terme de matrescence a été inventé en 1973 par Dana Raphael, une anthropologue américaine. Selon elle, « l’accouchement entraîne une série de changements spectaculaires sur le corps de la mère, son état émotionnel, ses relations aux autres et même dans son identité de femme. » Les mois qui suivent l’arrivée du nouveau-né se distinguent alors des suivants par la nécessité de se concentrer sur son nouveau quotidien, de comprendre et d’accepter tous les changements que cela implique.

En 1975, l’auteure américaine Jean Liedloff parle quant à elle du concept du continuum pour évoquer le premier trimestre post-partum. Dans son livre Le concept du continuum : à la recherche du bonheur perdu, Jean Liedloff parle du besoin de préserver la proximité physique mère-enfant jusqu’à ce que celui-ci puisse s’en détacher par lui-même. L’auteure préconise notamment certaines pratiques telles que le portage, le cododo, l’allaitement et le peau à peau. 

Plus simplement, le quatrième trimestre est la période où chacun se doit de trouver ses nouvelles marques : on apprend à écouter ses instincts pour comprendre et connaître bébé, on traverse des émotions et des envies différentes, on se laisse parfois culpabiliser par la pression sociale, on ressent un besoin de fusion avec le nouveau-né, on fait face à de nombreux chamboulements émotionnels et corporels, … bref cette période intense et nouvelle peut constituer le socle solide d’une nouvelle vie à trois. 

Que ressent le bébé ?

C’est le Dr Harvey Karp qui a popularisé le terme « 4e trimestre » dans les années 2000. Selon lui, le bébé humain est le plus immature des bébés mammifères.

C’est pourquoi, le nouveau-né ressent le besoin d’être enveloppé, touché, et réconforté par les adultes qui l’entourent, et notamment par sa maman. L’enfant recherche surtout le contact corporel, la chaleur corporelle et les interactions. Durant les mois de grossesse, l’enfant est nourri, bercé et oxygéné dans le ventre enveloppant et chaud de sa future maman. À la naissance, il peut se sentir désorienté. Le contact avec sa mère est donc indispensable pour lui apporter la chaleur et la sécurité dont il a besoin. 

4ème trimestre

L’allaitement est également un moyen de faciliter la gestation extra-utérine du nourrisson. Selon Ingrid Bayot, sage-femme et formatrice en périnatalité et allaitement, « après l’accouchement, la maman n’est plus enceinte du bébé, mais tout son corps est encore en gestation ». La sage-femme explique également que l’allaitement agit notamment au niveau du sommeil maternel car « la prolactine, une des hormones de l’allaitement, augmente le sommeil profond, donc la récupération et la régénération cellulaire ». L’allaitement reste bien sûr un choix et aucunement une obligation, votre 4ème trimestre ne sera pas impacté si vous n’allaitez pas.

Comment reprendre possession de son corps ?

Pendant la grossesse, le corps a subi beaucoup de transformations pour permettre au fœtus de se développer. Bien qu’il pèse encore près d’un kilo, l’utérus reprend petit à petit sa place. Les ligaments de soutien de l’utérus sont encore distendus, et le périnée n’a pas encore récupéré sa tonicité d’avant. Pendant les trois premiers mois de la vie de bébé, la maman peut ressentir le besoin de passer du temps allongé afin de récupérer physiquement et de se remettre des bouleversements hormonaux.

4ème trimestre

Pendant les 9 mois de grossesse, l’organisme sécrète en grande quantité des œstrogènes et de la progestérone. Dans les jours qui suivent l’accouchement, ces hormones chutent brutalement. Ces variations hormonales peuvent se traduire par de l’irritabilité et une émotivité exacerbée.

L’ocytocine est également une hormone qui joue un rôle-clé durant le 4ème trimestre. Cette hormone, naturellement sécrétée par le cerveau, provoque chez la mère un sentiment d’euphorie et aide au développement de la relation maman-bébé. Elle facilite également les comportements de maternage et d’attachement, et aide l’utérus à reprendre sa forme, permettant ainsi de réduire les risques d’hémorragie.

4ème trimestre : comment vivre sereinement la maternité ?

Le quatrième trimestre marque la rencontre avec le nouveau-né. Cette période unique d’adaptation et de découverte prend du temps et de l’énergie, il est de bon ton de bien s’entourer ou de créer un nouvel équilibre familial : 

Prenez du temps pour vous

Prendre du temps pour soi est le meilleur moyen de reprendre possession de soi et de son corps peu à peu. Cela peut passer par l’instauration d’un rituel beauté sensoriel et enveloppant. Pour bien choisir les soins qui vous permettront de chouchouter votre corps de jeune maman, tournez-vous vers des produits naturels et hypoallergéniques formulés sans aucune substance controverséeNos soins sont idéaux pour prendre soin de vous avant et après l’arrivée de bébé. À base d’ingrédients et d’actifs d’origine naturelle, nos soins ne contiennent pas d’huiles essentielles, pas de perturbateurs endocriniens, ni toute autre substance déconseillée pendant la grossesse et l’allaitement. Le soin le plus adapté est Le Baume Onctueux, notre crème raffermissante après accouchement. Sa texture riche et nourrissante est appréciable pour vous masser et vous réapproprier votre corps. Un moment que vous vous offrez, rien que pour vous ! 

Restez entourée

Même s’il est difficile pour vous de déléguer certaines tâches, le papa, les grands-parents, les oncles et les tantes du bébé peuvent vous épauler. Déléguer et rester entourée peut aider à mieux récupérer physiquement et à prendre du temps pour vous concentrer sur bébé et créer un lien encore plus fort avec lui. La famille, les amis ou même les soignants peuvent soulager le couple au quotidien et ainsi limiter le risque de burn-out parental ou de dépression du post-partum.

Faites-vous confiance

En tant que parent, il est normal de douter. Pour apprendre à vous faire confiance, donnez-vous le droit à l’erreur. Pour savoir ce qui convient le mieux à votre bébé, il est normal de commettre des erreurs. Prenez le temps de parler avec d’autres parents et tournez-vous vers votre conseillère en périnatalité et allaitement pour augmenter vos connaissances et valider vos choix. Vous serez d’autant plus rassurée et vous vivrez ce moment de tendresse et de joie en toute quiétude. 

Sources :

Le 4e trimestre, naitreetgrandir.com

Le quatrième trimestre de la grossesse, Ingrid Bayot, 2018

Le 4e trimestre de grossesse : une période méconnue, parents.fr, 

Le concept du continuum : à la recherche du bonheur perdu, Jean Liedloff, 1975. 

Mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans, Institut national de santé publique du Québec.

Podcast : La matrescence, Clémentine Sarlat. 

La matrescence, ou pourquoi il faut parler de la naissance des mères, Christine Laemmel, lexpress.fr, 2019,