En finir avec les jambes lourdes pendant la grossesse

Jambes lourdes et grossesse : les causes

Plusieurs phénomènes combinés expliquent cette sensation de jambes lourdes. 

Premières accusées : les hormones, toujours elles ! L’augmentation des taux d’œstrogènes et de progestérone diminue la tonicité des vaisseaux sanguins et favorisent l’apparition d’œdèmes.

A cela s’ajoute une prise de poids importante : votre utérus grandit, et vient comprimer la veine cave, cette grande veine située sur le côté droit du corps qui est chargée de ramener le sang des membres inférieurs vers le cœur.  Le retour veineux s’effectue moins bien qu’en temps normal, le sang à tendance à stagner et à s’accumuler dans les membres inférieurs, et c’est alors que la sensation de jambes lourdes apparaît !

Toutes les femmes enceintes peuvent potentiellement être touchées, mais un certain nombre de facteurs peuvent vous prédisposer à l’insuffisance veineuse.

Les antécédents familiaux, un surpoids à la base, le nombre de grossesses, et la sédentarité (si vous travaillez statique, debout, ou assise devant un ordinateur) sont autant d’éléments qui jouent contre vous. 

Enfin, la chaleur amplifie un mauvais retour veineux, prudence donc si vous êtes enceinte pendant l’été, ou pendant la canicule.

Mauvaise nouvelle : la sensation de jambes lourdes s’aggrave au fur et à mesure que votre ventre grossit, et va généralement crescendo jusqu’au terme de votre grossesse.

Si vous ne pouvez rien faire contre le chamboulement hormonal et l’hérédité, vous pouvez toutefois alléger vos gambettes pendant votre grossesse en adoptant quelques gestes simples au quotidien.

Jambes lourdes et grossesse : que faire ?

Vous l’aurez compris, les jambes lourdes sont directement liées à une mauvaise circulation sanguine. Dès lors, il convient de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour activer ce retour sanguin un peu paresseux !

  • En premier lieu, n’hésitez pas à marcher autant que possible, idéalement 30 minutes par jour – en particulier si vous exercez une activité professionnelle « statique » : assise ou debout, sans bouger. Décroisez les jambes, prenez régulièrement une pause et faites quelques pas pour vous dégourdir, descendez du bus un arrêt plus tôt, allez faire une petite promenade pendant votre pause déjeuner… Cela activera votre circulation sanguine, et vous maintiendra de surcroit en pleine forme !
  • Si rien ne s’y oppose, vous pouvez également pratiquer une activité physique à intensité modérée : la natation, par exemple, est un très bon choix !
  • Relevez vos jambes aussi souvent que possible pour faire remonter le sang vers le haut du corps. Devant la télé, dans votre lit, n’hésitez pas à surélever vos jambes à l’aide d’un coussin pour favoriser le retour veineux, ou à rehausser les pieds de votre lit d’environ dix centimètres. La méthode radicale ? S’allonger sur le dos, et mettre vos jambes contre le mur, à la verticale, pour faire redescendre tout le sang !
  • Évitez les vêtements serrés, les chaussures trop hautes ou à lanières qui entravent les veines du pied. Les talons trop plats sont également à proscrire. La bonne hauteur de talon ? Deux centimètres !
  • Les bas de contention peuvent réellement vous soulager et diminuer les gonflements. Ils sont, de plus, remboursés sur présentation d’une ordonnance. Pensez à la demander à votre sage-femme ou à votre gynécologue !
  • Surveillez particulièrement le contenu de votre assiette et faites la part belle aux fibres (fruits, légumes) et aux aliments veinotoniques (qui fortifient les veines). On peut citer par exemple les fruits et légumes de couleur violette (aubergine, raisin noir, figue, chou rouge…)
  • Buvez beaucoup : une bonne hydratation permet de fluidifier le sang, et donc de l’aider à mieux circuler. Les tisanes pensées pour booster la circulation sont particulièrement intéressantes pour faire d’une pierre deux coups : elles sont généralement à base de vigne rouge, de myrtille, d’ortie, d’orange, de cassis…

Les bons gestes beauté à adopter pour en finir avec les jambes lourdes

Alléger ses jambes lourdes passe aussi par des gestes simples à adopter dans votre salle de bain !

D’une manière générale, évitez l’eau trop chaude pendant la douche, encore plus de façon prolongée, car cet effet « sauna » va dilater les veines et aggraver l’insuffisance veineuse.

Terminez votre douche par un jet d’eau froide sur les cuisses, les mollets et les chevilles, pendant environ 30 secondes. Vous pouvez également offrir chaque soir à vos pieds un bain d’eau froide dans une bassine, pour soulager les douleurs et diminuer les gonflements.

Pour en finir avec les jambes lourdes, n’oubliez pas de les masser ! Et oui, vous pouvez activer votre circulation sanguine manuellement, en massant le bas de votre corps : pour un maximum d’efficacité, partez du bas (des pieds) et effectuez de longs mouvements verticaux en remontant vers les cuisses, pour ramener le sang vers le haut du corps.

Pour cela, optez pour une huile qui va accompagner le mouvement de glisse et permettre un massage long, comme notre Huile Sensorielle par exemple. Elle peut être utilisée sur tout le corps, et se révélera être aussi un précieux allié dans votre lutte contre les vergetures !

Parce-que votre ventre peut à ce stade être un peu encombrant, n’hésitez pas à mettre le futur papa à contribution !

Il existe également des produits de beauté spécialement conçus pour réduire la sensation de jambes lourdes, comme des soins « effet froid » qui activent la circulation. N’oubliez pas de vérifier avant l’application si ce type de produit peut être utilisé pendant la grossesse et ne contient pas dingrédients nocifs pour votre bébé.

Jambes lourdes et grossesse : et si le problème s’aggrave ?

Plus vous vous rapprochez du terme, et plus les jambes lourdes devraient, malheureusement, faire partie de votre quotidien. Il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car ce phénomène, bien que désagréable, reste bénin. 

Toutefois, si vous notez une douleur intense au niveau du mollet en relevant le pied, l’apparition de fièvre, ou une sensation de chaleur au niveau de la jambe, mieux vaut consulter sans tarder car ces symptômes peuvent cacher une pathologie plus grave comme la thrombose ou la phlébite, qui peuvent être dangereux pendant la grossesse.

Si vous souffrez d’insuffisance veineuse et de jambes lourdes pendant votre grossesse, ces quelques conseils devraient vous permettre de patienter jusqu’à l’arrivée de bébé.

On vous rassure : ce problème de circulation sanguine devrait disparaître de lui-même après l’accouchement, pour vous laisser profiter de bébé en toute quiétude !