Le peau à peau avec bébé, quels bienfaits ?

Le peau à peau consiste à placer bébé tout contre vous dès ses premières minutes de vie : nu (ou en couche) le nouveau-né profite de la chaleur de votre corps pour un tendre moment qui tisse les premiers liens mère-enfant. 

Cette pratique, qui s’est généralisée dans les salles d’accouchement, présente de nombreux avantages pour la maman et son tout-petit, elle peut être poursuivie même après la naissance – et avec le papa ! Zoom sur le peau à peau et les avantages qu’il présente pour bébé et ses parents.

Tous les avantages du peau à peau

Le premier peau à peau survient juste après la naissance : la sage-femme pose bébé contre votre buste nu. S’il permet d’établir un premier contact et de faire connaissance avec votre enfant, ce moment peau contre peau présente en réalité bien d’autres avantages. 

Les bienfaits pour bébé

- Le contact peau à peau permet de réguler sa température corporelle : après avoir passé 9 mois dans un liquide amniotique à 37°C, la naissance est vécue comme un véritable choc thermique pour le nourrisson. Résultat : il doit apprendre, dans ses premiers jours de vie, à réguler sa température. En plaçant bébé contre votre poitrine, vous lui faites bénéficier de votre chaleur. Mieux : votre organisme s’adapte et a même la capacité de refroidir votre tout-petit, par exemple s’il a de la fièvre. La peau à peau trouve son origine en Amérique du Sud dans les années 80. En manque de couveuses, le personnel des maternités s’est rendu compte que les jeunes mamans avaient la capacité de réchauffer leur nouveau-né. En France, le peau à peau est systématiquement proposé après l’accouchement si l’état de la mère et du bébé le permettent. Vous allez ainsi rester une à deux heures avec votre enfant contre vous, pour le réchauffer… et le contempler !

- Cette technique permet de diminuer le stress lié à la naissance. Dans le ventre de sa maman, bébé était dans son petit cocon, l’accouchement le fait entrer brutalement dans un monde qu’il ne connaît pas, rempli de stimuli : nouveaux sons, nouvelles textures, lumière… Posé contre votre buste, il se sent en sécurité. Il reconnaît votre rythme cardiaque, le va et vient de votre respiration et retrouve un environnement familier. 

- Il stimule le système immunitaire de l’enfant : en s’imprégnant de votre flore bactérienne, qui représente pour lui de « bonnes bactéries », bébé apprend à construire ses propres défenses immunitaires.

- Le peau à peau facilite l’allaitement : des études montrent que les bébés bénéficiant d’un contact peau à peau trouvent instinctivement les bons mouvements et la bonne façon de téter.

- Enfin, le peau à peau aide à stabiliser le taux de sucre dans le sang, la fréquence cardiaque et la respiration des nouveau-nés. 

Les bienfaits pour la maman

On parle souvent des bénéfices du peau à peau pour bébé, mais n’oublions pas les avantages qu’il présente aussi pour vous ! Il stimule la sécrétion d’ocytocine et d’endorphine, l’hormone du bien-être, qui aide à tisser le lien avec ce petit être. Vous vous sentez plus en confiance, plus zen dans votre nouveau rôle. Le peau à peau stimule également la montée de lait, favorisant ainsi de bons débuts dans l’allaitement. 

Enfin, il accélère la récupération post-partum en favorisant l’expulsion du placenta et en réduisant le risque d’hémorragie.

Continuer le peau à peau après la naissance 

Si votre enfant est prématuré, on vous proposera de pratiquer le peau à peau le plus possible lors de vos visites en néonatologie. C’est ce qu’on appelle la « méthode kangourou », elle a fait ses preuves pour aider les bébés nés prématurés à bien s’alimenter (et donc à prendre du poids) et se sentir rassurés lorsque sa mère ne séjourne pas dans le même endroit que lui. 

Si vous avez connu un accouchement classique et que vous avez rejoint votre domicile quelques jours plus tard, vous pouvez tout à fait continuer le peau à peau à la maison ! Cette habitude aidera bébé à trouver un sommeil de qualité. Rassurés, les bébés habitués au peau à peau ont aussi tendance à moins pleurer au quotidien.

Vous pouvez vous installer dans votre lit ou sur un fauteuil, avec une couverture si nécessaire, ou bien opter pour une écharpe de portage pour maintenir bébé tout contre vous. Veillez à ce que les voies respiratoires du nourrisson soient bien dégagées et posez-le en sécurité si vous vous assoupissez. 

Pendant combien de temps pratiquer le peau à peau après l’accouchement ? Et bien il n’y a pas vraiment de règle, et tout dépend de vos contraintes, de vos envies personnelles et de l’attitude de l’enfant. Vous pouvez continuer pendant plusieurs semaines après la naissance si bébé semble à l’aise et apprécie ces moments.

le peau à peau

Le peau à peau, c’est aussi avec Monsieur !

Et votre compagnon dans tout ça ? Et bien il peut (et c’est même conseillé) prendre le relais pour pratiquer lui aussi le peau à peau avec bébé ! Même si les sensations seront un peu différentes que celles connues dans le ventre de sa mère, le nourrisson tirera des bénéfices du peau à peau, qu’il soit pratiqué avec sa maman ou son papa !

D’ailleurs, si vous n’êtes pas en état de recevoir bébé contre vous après l’accouchement (par exemple après une césarienne ou une anesthésie générale), on proposera à votre mari de remplir ce rôle.  En unité Kangourou, les deux parents sont invités indifféremment à pratiquer le peau à peau le plus possible. 

Les jeunes papas peuvent parfois se sentir moins impliqués que vous : ils n’ont pas porté le bébé, et ces neuf mois de grossesse ont peut-être été moins concrets pour lui que pour vous. Faire du peau à peau est alors une excellente façon de tisser le lien parent-enfant et de vous épauler au quotidien ! En mettant votre partenaire à contribution, vous pourrez ainsi vous reposer, lire quelques pages, ou prendre soin de votre peau. 

Découvrez sans tarder notre gamme de soins visage et corps pour femmes enceintes et jeunes mamans, qui vous accompagneront avant et après la naissance de bébé. 

Crédit Photo : @monpremiersouffle, @maureenayden (Instagram)