Allaiter bébé, comment s'y préparer ?

C’est décidé, vous allez allaiter bébé ! S’il s’agit de votre premier enfant ou si vous n’avez jamais allaité vos aînés, vous avez certainement une multitude de questions à ce sujet. Vous vous demandez probablement comment réussir au mieux cette formidable aventure qu’est l’allaitement, s’il faut préparer vos seins dès la grossesse et si certains gestes sont conseillés pour faciliter la lactation, la tétée ou éviter les douleurs. Faisons le point sur les différentes façons d’appréhender l’allaitement pour que tout se passe au mieux dès la maternité, à la naissance de bébé !

S’informer pour mieux se préparer à l’allaiter

Si vous attendez votre premier bébé, l’allaitement reste un concept un peu obscur, et cela est tout à fait normal.

La meilleure façon de se préparer à l’allaitement reste encore de s’informer au maximum pour mieux comprendre ce qui va se passer dans votre organisme : quand et comment se forme le lait maternel, comment stimuler sa production, quels soins apporter au mamelon, quels problèmes peuvent survenir quand vous allaitez bébé et quelles solutions existent. Connaître la théorie permet de se rassurer, de ne pas être prise au dépourvu avant de passer à la pratique !

Vous avez pour cela à votre disposition de nombreux outils comme des sites internet spécialisés, des forums ou des livres. Des organismes tels que la Leche League, une association de soutien et d’information à l’allaitement maternel peuvent vous aiguiller et vous adresser les conseils d’une consultante en lactation.

Et bien sûr, votre sage-femme reste un interlocuteur de choix ! Peut-être allez-vous d’ailleurs aborder le sujet pendant vos cours de préparation à la naissance. N’hésitez pas à préciser que vous souhaitez allaiter quand vous sélectionnez vos cours, le contenu n’en sera que plus adapté à vos besoins de future maman.

S’informer, être entourée, discuter de ses choix avec son entourage, se préparer à la fatigue, à la relation avec son bébé… savoir à quoi s’attendre et être informée favorise un meilleur allaitement et casse certaines croyances. Le soutien de l’entourage peut être d’une grande aide pour bien se préparer !

Peut-être allez-vous profiter de votre grossesse pour faire quelques achats qui pourront faciliter l’allaitement, comme un soutien-gorge adapté, bien pratique pour accompagner vos premiers pas de maman allaitante. D’autres produits, pas forcément indispensables pour toutes les femmes, pourront s’avérer bien utiles pour certaines : tisanes et coussinets d’allaitement, crème à la lanoline pour éviter les crevasses, ou encore un coussin pour bien positionner bébé.

Comment bien préparer ses seins à l’allaitement ?

En réalité, dès le premier trimestre de grossesse, tous les mécanismes se mettent en place dans votre corps pour le préparer naturellement à l’allaitement et à l’arrivée de bébé. Le changement le plus flagrant se situe bien sûr au niveau de votre poitrine, puisque celle-ci augmente de volume, parfois de façon conséquente. La raison ? Les glandes mammaires, qui fabriquent le lait, sont envahies par les hormones de grossesse. Les canaux s’allongent et se ramifient, la synthèse du premier lait (le colostrum) débute, pour que l’allaitement puisse se faire si nécessaire dès le sixième mois. Le colostrum sera secrété pendant les trois jours qui suivent la naissance avant d’être remplacé par le lait maternel. 

Comment bien se préparer à l'allaitement

Petit aparté : pour aider votre peau à suivre le mouvement sans craquer, pensez à utiliser des produits anti-vergetures dès le début de votre grossesse. Prendre soin de votre poitrine est également une bonne façon de s’approprier cette nouvelle silhouette, de l’accepter et de se préparer psychologiquement à l’allaitement. 

Dans le même temps, vous noterez que vos veines deviennent plus visibles, et que vos aréoles se colorent – cette pigmentation est due à l’activité hormonale, au même titre que la ligne brune sur le ventre ou les taches pigmentées du masque de grossesse sur le visage. Les glandes de Montgomery, ces petites boules sur le mamelon, apparaissent. Votre poitrine deviendra peut-être un peu douloureuse et plus sensible qu’à l’accoutumée : de légers massages pourront assouplir la peau et vous aider à chouchouter votre buste. 

Au troisième jour après l’accouchement interviennent les premières montées de lait maternel. Votre poitrine prend à nouveau du volume et les mamelons peuvent s’avérer douloureux pendant quelques minutes à chaque tétée de bébé, ces sensations s’estompent cependant rapidement. La montée de lait survient généralement quand vous rentrez à la maison, à la sortie de la maternité, et vous pouvez vous sentir un peu perdue dans vos premiers pas de maman. Ne vous inquiétez pas : il faut généralement quelques jours pour que l’allaitement se mette bien en place et votre corps s’y habitue. En cas de doutes, n’hésitez pas à vous faire aider par une consultante en lactation ou une sage-femme. 

Le massage, pour préparer et accompagner l’allaitement

Pour libérer les tensions ou éviter un engorgement, le meilleur des conseils est de pratiquer un massage des seins. Massage en 8, effleurement, massage du mamelon… On vous explique tout dans cet article sur les bienfaits du massage des seins pendant et après la grossesse (le bon choix pour vous accompagner dans la préparation à l’allaitement et vous permettre de masser votre poitrine, mais aussi votre ventre ou vos hanches? Le Baume Onctueux ! Une crème 3-en-1 très appréciée des futures mamans, puisqu’elle atténue les vergetures rouges, lutte contre la cellulite et restaure la fermeté de la peau. Sa texture fondante pénètre rapidement, sans effet collant. Sa formule naturelle, à base d’huiles végétales bio nourrissantes (Huile de Macadamia, d’Avocat, de Rosier Muscat, d’Amande Douce et d’Olive) et de Body3Complex, un actif naturel à l’action régénérante et réparatrice est 100 % compatible avec l’allaitement. Le Baume ne contient pas d’ingrédients nocifs pour votre santé ou celle de bébé. Nous vous recommandons toutefois de nettoyer vos mamelons avant de mettre l’enfant au sein).  

Pour résumer, vous l’aurez compris, la nature est bien faite et le corps se prépare naturellement à allaiter et à accueillir bébé. Vous pouvez lui donner un coup de pouce par des massages, qui vont détendre les tissus et alléger d’éventuelles douleurs. De votre côté, en vous informant, vous serez mieux armée pour faire face à l’allaitement, vous comprendrez mieux son fonctionnement et vous aborderez de façon plus sereine cette période de votre vie. L’allaitement est souvent le début d’une belle aventure – on vous la souhaite bien sûr remplie de bons moments et de jolis souvenirs lactés !

Crédit Photo : Cleyder Duque