Cododo ou co-sleeping : dormir avec son enfant

Le cododo, c’est-à-dire le fait de dormir avec son bébé, est une pratique qui divise. Si certains y voient l’opportunité de créer des liens avec l’enfant, d’entretenir une certaine proximité dès la naissance ou de répondre aux besoins de l’enfant d’être proche de ses parents, d’autres considèrent que le co-sleeping n’est pas sécuritaire et doit être évité à tout prix. Et pour certains, c’est une question de principe, une croyance sociétale que laisse croire aux parents que le co-dodo « donnerait de mauvaises habitudes » à l’enfant. Comment alors pratiquer le cododo sans prendre le moindre risque ? Y’a–t-il des règles à respecter ? Faisons le point pour que papa, maman et bébé passent ensemble des nuits aussi sereines que possible :)

Qu’est-ce que le cododo ? 

Le cododo est l’adaptation du terme anglais « co-sleeping », qui signifie littéralement « dormir ensemble ». Concrètement, le cododo peut prendre plusieurs formes : les enfants peuvent dormir directement dans le lit parental, ou bien dans un couchage collé à celui des parents, à la même hauteur ou encore dans un berceau à part, mais dans la même pièce

Vaut-il mieux laisser les bébés dans leur chambre pour les habituer à être seuls ou bien les garder à proximité dans la même pièce, voire dans le même lit ? Les avis divergent et les deux cas de figure présentent des pours et des contres qui varient en fonction de l’appréciation personnelle de chaque parent.  

le cododo avec bébé

Après la naissance, beaucoup de mamans veulent garder leur nourrisson près d’elle. Elles sont rassurées de le savoir à portée de vue ou de main, d’entendre leur respiration. Le cododo favorise la proximité et le lien mère-enfant. Les parents peuvent plus facilement répondre aux besoins de bébé et lui offrent un environnement sécurisant, bébé est en confiance, proche de ses parents ! Des études en neurosciences ont d’ailleurs prouvé les bénéfices de la proximité des parents pour le développement cérébral du nouveau-né. Beaucoup de parents considèrent également qu’il leur facilite la vie : à chaque réveil de l’enfant (et ils peuvent être fréquents, surtout les premiers mois !), pas de besoin de se lever et de traverser la maison pour calmer les pleurs de bébé. Les mamans qui pratiquent l’allaitement ne diront pas le contraire : le cododo est bien pratique pour allaiter bébé la nuit (presque) sans bouger, puisqu’il est juste à côté de vous, à votre hauteur. Au final, les nuits sont moins fragmentées, le sommeil est meilleur et les jeunes parents plus en forme au réveil ! Le cododo peut également être un avantage si votre bébé souffre de troubles du sommeil dû à un RGO.

Du côté des « contres », plusieurs voix s’élèvent pour dénoncer les dangers liés au cododo quand bébé dort dans le lit de ses parents. Le principal risque est d’ordre sécuritaire : partager son lit augmenterait le risque de mort subite du nourrisson. Des études en neurosciences montrent cependant que le cododo, lorsqu’il est pratiqué en toute sécurité, diminue le risque de mort subite. Les réfractaires à cette pratique s’inquiètent du risque de retrouver l’enfant bloqué ou étouffé par le poids de ses parents, qui bougent naturellement en dormant. Sa respiration peut aussi être gênée par l’oreiller, la couette ou la couverture : autant d’éléments qui sont bannis des berceaux pour bébés. L’enfant, surtout s’il commence à bouger, à se déplacer, peut tomber, ou se retrouver coincé entre le matelas et le mur. Prudence donc ! 

Des études montrent également que le sommeil des parents serait perturbé par la présence du nourrisson dans le lit parental. Peur de l’écraser, demi-sommeil pour le surveiller, on ne dort pas toujours de façon totalement relaxée avec un petit avec soi. 

Enfin, la présence du bébé dans le lit peut être ressentie comme un peu envahissante par l’un ou l’autre des partenaires : pas facile de retrouver des moments d’intimité avec ce petit être qui s’interfère entre vous ! Pour que les deux parents se sentent à l’aise avec leur décision, il est important d’aborder le sujet d’un éventuel cododo dès la grossesse. Dormir avec un bébé ne signe pas forcément la fin de l’intimité du couple et ce n’est pas parce que le bébé dort proche de ses parents qu’il ne parviendra pas à dormir plus tard dans sa chambre. Tout est question d’éducation ! 

Comment pratiquer le cododo en toute sécurité ? 

Aujourd’hui il est possible de bénéficier d’une proximité renforcée avec son bébé de façon sécurisée afin d’éviter de dormir avec lui dans le lit parental, qui peut être dangereux, grâce à un article de puériculture bien pratique : le lit de cododo

le lit de cododo bébé

Il s’agit d’un lit ou d’un berceau qui se règle à la hauteur du lit des parents, avec une barrière latérale amovible (ou manquante). Ainsi, il n’y a pas de séparation entre votre couchage et celui de l’enfant, et chacun garde son espace en toute sécurité.

Il existe différents modèles de berceaux de cododo : à roulettes, avec un système de balancement, en bois, en métal, réglables en hauteur, avec un côté amovible ou non… Si vous voyagez souvent, vous pouvez opter pour un modèle nomade qui se plie facilement et peut s’emporter partout. 

Côté prix, il faut compter entre 100 € (pour un modèle entrée de gamme) et 300 € pour le berceau, auquel s’ajoute parfois le prix du matelas et du drap housse. Les prix des berceaux de cododo peuvent vite être conséquents. Pour un investissement sur le long terme, pensez au berceau de cododo évolutif qui se transforme en lit bébé classique ou encore en chaise haute quand l’enfant grandit. 

À vous de faire votre choix selon l’agencement de votre maison, votre style de vie, et votre budget – et cet article peut aussi être une bonne idée de cadeau sur votre liste de naissance !

Un lit de cododo classique peut, en général, être utilisé jusqu’à l’âge de 6 mois. Passés les premiers mois, l’enfant commence à bouger pendant son sommeil, et peut vite se retrouver à l’étroit dans son berceau de cododo. Il faudra alors trouver une autre solution, pourquoi pas faire dormir l’enfant dans un lit bébé classique, situé dans votre chambre… ou alors dans la sienne ? À vous, parents, de trouver ce qui vous convient et ce qui convient à votre bébé, il n’existe pas de durée de cododo à ne pas dépasser, chaque personne est unique ! 

Comment passer du cododo au lit bébé ? 

Les détracteurs du cododo vous diront qu’il est compliqué de se défaire de cette habitude pour faire ensuite dormir bébé dans sa chambre. Le scénario redouté ? Seul dans son lit, bébé hurle jusqu’à ce que vous veniez le chercher… La clé est de procéder par une transition douce : dans un premier temps, refermez la barrière du berceau de cododo (si vous en avez une) pour limiter les espaces : chacun le sien. Si bébé dormait jusqu’alors dans le lit parental, placez-le dans un lit enfant juste à côté du vôtre, un matelas au pied de votre lit peut aussi faire l’affaire. Puis éloignez le berceau de bébé dans un coin de votre chambre. Faites-le dormir progressivement dans sa chambre, par exemple au moment de la sieste. Quand toutes les étapes ont été passées avec succès et sans pleurs, bébé est alors prêt à dormir seul comme un grand dans son lit, même la nuit ! Pour bien préparer l’enfant et l’accompagner, il est tout à fait possible, et même recommandé, de créer un rituel du coucher. Il est préférable d’éviter d’endormir l’enfant dans le lit parental puis de le déplacer dans son lit quand il dort, mieux vaut coucher l’enfant dans son propre lit et rester avec lui jusqu’à l’endormissement, pour les premiers jours au moins. 

Alors faut-il pratiquer le cododo ou pas ? Beaucoup de facteurs entrent en compte dans votre décision, comme l’agencement de votre maison, votre degré de fatigue, un éventuel allaitement, et bien sûr vos convictions et vos désirs personnels. Comme toujours, le mieux est de faire votre choix en suivant votre instinct de maman et de faire ce qui vous semble le mieux pour bébé et pour vous, sans oublier de prendre en compte les règles de sécurité élémentaires pour que le cododo soit une belle expérience et facilite le sommeil de chacun !

Crédit Photo : Pinterest