Claire nous raconte sa grossesse insolite

Qui êtes-vous ?

Je m’appelle Claire, j’ai travaillé dans la restauration pendant 12 ans mais je suis désormais maman au foyer de 2 petites filles de 2 et 6 ans, Sixtine et Elvira. J’attends mon 3ème enfant pour décembre. Je suis l’auteur d’un blog Elvira et les paillettes qui parle de mode, de sorties, de bons plans, de notre petite vie de famille au quotidien et de nos escapades. 

L’histoire autour de votre 1ère grossesse est peu banale, pouvez-vous nous en dire plus ?

J’avais à l’époque une vie très dissolue si on peut dire … ma vie c’était sexe, drogue et rock and roll littéralement. Je suis partie en vacances et je suis rentrée… enceinte !

J’avais 28 ans et à l’époque je pensais ne pas pouvoir avoir d’enfant.

Depuis mon adolescence, j’avais une aménorrhée quasi permanente, en gros j’avais mes règles tous les 36 du mois donc je n’ovulais pas. Par conséquent, je ne prenais pas de contraception et puis un soir un peu trop de drogue et d’alcool et j’en ai même oublié le préservatif (bouuuuuu c’est mal je sais, je suis loin d’être un exemple hein).

Il a fallu attendre d’avoir une fourchette assez précise sur la date de conception pour identifier le géniteur dans un premier temps. Et puis voilà, j’ai décidé de garder le bébé, lui a décidé de ne pas participer et je ne lui en veux pas du tout. Je suis restée parfaitement en paix avec lui. Par des amis communs je sais qu’il va bien, qu’il a depuis fondé une famille et je suis ravie pour lui. C’était une belle histoire de folie en vacances, ça reste un chouette souvenir et je ne regrette rien.

Comment s’est déroulée cette 1ère grossesse sans le futur papa à vos côtés ?

J’ai donc vécu ma grossesse comme je vivais à l’époque c’est à dire avec ma bande de potes. Ça a été une grossesse pleine de joie et de folie. Mon meilleur ami, qui est aussi le parrain d’Elvira était en salle d’accouchement avec moi, il a coupé le cordon, il a été toppissime ! Ça reste un merveilleux souvenir !

Est-ce que les débuts en tant que mère célibataire ont été difficiles ou au contraires plus faciles que prévus ?

Pour moi tout a été simple et naturel. Elvira était un bébé paisible, qui faisait ses nuits, ultra sociable, je la trimballais partout avec moi ! J’étais célibataire et je n’ai rien changé à ma vie, j’avais juste un plus gros sac à mains ;-) Elle en a pris des biberons à une heure du matin dans les bars parisiens ! C’était une belle période.

Quand tu es célibataire, tu décides de tout, pas de disputes, de conflits, de concessions ! Tu fais ce que tu veux, quand tu veux, c’est tellement agréable. J’ai d’ailleurs trouvé plus compliqué de vivre ensuite une grossesse à 2 et une naissance à 2 parce que tu n’es plus seule à choisir et tu dois tenir compte du point de vue de l’autre lol

Vous êtes désormais en couple avec un nouvel homme, comment cela s’est passé avec votre enfant ? L’adaptation pour l’un comme pour l’autre a-t-elle été simple ou compliquée ?

Avec mon mari, on s’est rencontrés quand Elvira avait 7 mois. Ça a été une évidence pour nous 3 en fait. Il est venu vivre avec nous la semaine suivante et on s’est mariés 6 mois jour pour jour après notre rencontre. C’était il y a plus de 5 ans maintenant. Il a reconnu Elvira la même semaine. C’est officiellement son papa. On s’est construits du coup autour et avec Elvira.

On n’a jamais vécu sans enfants nous. Elvira, elle, n’a aucun souvenir de sa vie sans lui. Pour elle, ça a été naturel c’est son papa. Elle sait que ce n’est pas son géniteur. Je lui ai toujours parlé sans tabou.

Avec ma 2ème grossesse, elle a évidemment posé des questions sur la conception des bébés et sur la petite graine. On lui a expliqué que ce n’était pas papa qui avait donné la petite graine, elle m’a répondu «  c’était ton amoureux d’avant? ». Ça m’a fait rire. Et puis voilà, on lui a expliqué que c’était un garçon gentil qui s’appelait Vincent, elle a vu une photo, elle a dit ok et n’en a plus parlé. Parfois, quand elle entend quelqu’un qui s’appelle Vincent, elle me dit «  comme le gentil garçon qui a donné la petite graine pour moi ». Voilà, elle a enregistré l’info. 

Vous êtes actuellement enceinte de votre 3ème enfant. Du fait de votre passé, appréhendiez-vous d’éventuelles futures grossesse et avez-vous eu un parcours difficile pour tomber à nouveau enceinte ?

Je ne pensais pas avoir un enfant un jour. D’ailleurs, ce n’était pas mon truc à l’époque au vu de la vie que je menais.Elvira a été une incroyable surprise. Par la suite, oui lorsque l’on a décidé de faire un bébé, j’ai eu une appréhension à la base mais finalement je suis tombée enceinte en 3 mois, ce qui est plutôt rapide. Idem pour cette 3ème grossesse, ça a été vite. Comme quoi la nature est parfois un grand mystère.

Avez-vous une anecdote drôle ou émouvante à nous raconter au sujet d’une de vos grossesses ? 

Une anecdote drôle surtout au sujet de ma première grossesse. Lorsque le gynécologue m’a dit, en présence de ma meilleure amie, « Je vais vous donner une fourchette de conception à 3 jours près » et que ma meilleure amie s’est spontanément exclamée «  Mais on ne saura alors jamais qui est le père ! » et mon papa lorsque je lui ai annoncé qui m’a répondu «  mais tu sais de qui ? » …. Oui j’avais vraiment une vie sentimentale instable à l’époque.

Ou encore mon meilleur ami qui prenait le numéro de téléphone de la sage-femme en salle d’accouchement et lui filait un rencard !

Que vous a apporté le fait de devenir mère ? Qu’est-ce que ça a changé pour vous ?

Ha ben ça a tout changé ! Enfin non en fait… Disons que je suis restée la même, j’ai gardé mon goût prononcé pour la fête et les potes mais avec plus de stabilité intérieure.

Ma vie a radicalement changé avec la rencontre de mon mari et cette rencontre a été rendue possible grâce à l’arrivée de ma fille. Sans elle, il n’aurait peut-être été qu’une aventure de plus. Elle a changé mes attentes et mes envies en matière de relation personnelle. J’ai toujours aimé les grandes réunions et fêtes de famille. J’avais reconstitué ce système avec mes amis. Maintenant, les fêtes c’est famille et amis donc c’est 2 fois mieux. Mes filles sont une source de bonheur, de joie et de folie au quotidien. 

Vous avez découvert les soins Daylily Paris pendant votre grossesse, qu’en pensez-vous ?

J’ai commencé à utiliser la gamme Daylily il y a un mois. Je ne peux donc pas vous dire qu’ils sont efficaces contre les vergetures, c’est trop tôt pour le dire mais en tout cas ils sont d’une part agréable à utiliser quant à la texture, ils sentent bon, la crème pénètre rapidement le matin et l’huile n’est pas trop grasse. Pour moi qui ai la peau sensible et qui me gratouille souvent, je n’ai aucune réaction désagréable et aucune démangeaison depuis. Et puis ils sont made in France et ça c’est quelque chose auquel je suis très sensible. 

Quel conseil souhaiteriez-vous donner à toutes les futures et jeunes mamans ?

Oubliez les idées reçues, les préjugés et les grandes phrases … Faites les choses à votre façon, comme vous le sentez.

Un bon plan à partager ?

Ha ha ha mon blog et mon compte Instagram ! Pour vous déculpabiliser, vous ne trouverez pas mieux lol.

Plus sérieusement Instagram en général est une mine de bons plans où vous retrouverez plein de bienveillance, de jolis compte inspirant à suivre, des créateurs, des astuces et de bonnes idées à piquer, mais gardez toujours à l’esprit qu’on ne montre que ce que l’on veut bien montrer et qu’il n’y a pas de famille idéale et parfaite, de couple sans disputes, d’enfants obéissants, de bébés qui ne pleurent pas, de maison sans poussière et d’appart sans bordel. Ce n’est pas parce que ça ne se voit pas sur la photo que ça n’est pas là. 

Sa routine beauté

Le Lait Fondant anti-vergeture

25,90 €

L'Huile Sensorielle anti-vergeture

25,90 €

Le Rituel Vergetures Matin & Soir

51,80 € -1,90 € 49,90 €
  • -1,90 €
  • -1,90 €

Vous aussi vous avez envie de partager votre histoire, contactez-nous sur hello@daylilyparis.com