Elodie, mumpreneur pétillante !

Introduction

Je m’appelle Elodie et j’ai bientôt 31 ans, cela fait un peu plus de 5 ans que j’ai lancé mon e-boutique : www.odette-et-lulu.com après des études de langues qui n’ont rien à voir avec mon job actuel et un diplôme de traductrice trilingue.

Je ne sais pas conduire, je suis extrêmement maladroite et quand on parle de politique, je me recroqueville dans le coin d’une pièce en me balançant d’avant en arrière. J’adore Etienne Daho, la raclette, les chiens, twerker sans savoir le faire tout en faisant croire que je maîtrise, traduire des blagues typiquement françaises en anglais qui ne feront rire personne.

Déjà maman, vous attendez le 2e et avez en plus créé une boutique, comment c’est la vie de « mumpreneur » (pour celles qui voudraient se lancer) ?

C’est vraiment génial ! J’encouragerais toute femme ayant envie de se lancer dans l’entreprenariat, maman ou non, si c’est vraiment ce qu’elle souhaite, tout en lui rappelant que c’est énormément de travail, de liberté, d’épanouissement mais aussi de contraintes et que c’est souvent angoissant. Il faut apprendre à gérer son stress et c’est ce qui est le plus difficile lorsque l’on a des enfants : apprendre à décrocher, il y a un temps pour tout > du temps pour eux, du temps pour votre couple, du temps pour soi (pas facile à trouver mais je m’y force), du temps pour le travail… Même si je dois avouer qu’en période de charrette c’est difficile de se concentrer sur les chansons de Vaïana alors qu’il y a 150 mails qui m’attendent dans mon bureau.

Comment vivez-vous cette grossesse par rapport à la précédente ? Qu’est-ce qui a changé ?

Je suis de nature assez angoissée et la découverte de toutes ces premières sensations lors de la grossesse de Camille avait tendance à m’émerveiller mais aussi susciter pas mal de questions : est-ce que c’est normal ces contractions ? J’ai la grippe, j’espère qu’il va bien ? Comment mon corps peut-il savoir créer un bébé, je m’en sens tellement incapable ? Je me suis fatiguée psychologiquement toute seule et je n’ai pas pris soin de moi… Cette seconde grossesse, c’est la force tranquille. Je me sens mieux dans mes baskets, zen… et comme tout, c’est un cercle vertueux : mieux on se sent dans ses pompes, plus on est détendue, ce qui fait qu’on sent plus son bébé bouger, donc on est moins inquiète, du coup on prend plus de plaisir à s’habiller, à sortir… On m’avait dit « aucune grossesse ne se ressemble », je n’y croyais pas du tout et pourtant je suis surprise de constater à quel point c’est vrai !

Comment votre aîné vit l’arrivée imminente du bébé ?

Il a très vite compris, sans qu’on ait vraiment besoin de lui dire, il avait envie d’avoir une petite soeur depuis longtemps, il nous en parlait souvent, c’est chouette qu’on attende du coup une petite fille, on n’avait pas de préférence avec son papa, on s’estime déjà suffisamment chanceux de pouvoir avoir des enfants. Parfois c’est très abstrait pour lui, ce bébé dans le ventre, il nous dit qu’il n’a pas envie « qu’il sorte » (c’est un poète)… Et puis d’autre fois il nous dit qu’il rêve qu’il nage avec elle dans l’océan…


Quelles sont les valeurs que vous inculquez à vos enfants ?

On essaie de ne jamais le mettre dans une case « Camille est comme ci, Camille est comme ça », « c’est un trublion » ou « il est très affectueux »… On est vraiment d’accords avec son père sur le fait d’essayer de respecter un maximum sa personnalité, son évolution en laissant place à son développement naturel (tout en encadrant avec les règles de politesse, savoir-vivre…) Je dirais donc plutôt naturellement qu’on essaie de lui apprendre le respect de l’autre, de ce qu’il est. L’écoute et l’empathie également. Je dirais que pour l’instant, ce sont vraiment 3 valeurs qu’on essaie de lui transmettre au quotidien

Vous avez découvert les soins Daylily Paris pendant votre grossesse, qu’en pensez-vous ?

J'en ai testé des produits de grossesse, en particulier les crèmes anti-vergetures. Je changeais tous les mois de produit, 1 pour le matin, 1 pour le soir, au cas où l’un d’eux ne marchait pas vraiment et aussi dans l’espoir de trouver une crème toujours « mieux », plus facile à étaler, odeur moins écoeurante, texture plus pratique… C’est normalement la plaie, je détestais ce rituel. Moi qui ne m’hydrate jamais la peau en dehors des grossesses (il fait trop froid quand on sort de la douche et faut du temps pour ça…), pour éviter de ressembler à un zèbre, je me plie au rituel pendant les grossesses. Et pour le coup, sans déconner, depuis que j’ai découvert l’huile du soir et la crème du matin Daylily, je surkiffe ma tête comme on dit chez nous. L’huile sent les cacahuètes grillées au chocolat qu’on mange sur la plage, ne colle pas et est vraiment addictive (sérieux, je vous aurai prévenues). La crème de jour est archi pratique parce que légère, fraîche et compacte : perso, ça me permet de savoir exactement où j’en mets et de n’oublier aucune zone (pour Camille j’avais oublié quelques recoins, 3 jours après l’accouchement, j’ai pas trop kiffé ma découverte...)

Bref, j’en ai recommandé ce mois-ci et je vais garder ces 2 produits jusqu’à la fin de ma grossesse. Finie la quête de la meilleure crème, elle est toute trouvée !

Vous êtes une vraie source d’inspiration pour beaucoup à travers vos posts sur les réseaux et votre blog, quels seraient les 5 conseils que vous donneriez à une future maman ?

Ah ouais ? Trop bien ;) ♡ 

> C'est normal de culpabiliser, non, tu n’es pas une mauvaise mère !

> Garde du temps pour toi, si te faire les ongles en rouge ou aller faire tes mèches malgré tes charrettes pros et ton enfant malade te fait archi plaisir et te permet de te détendre, vas-y, on est toutes avec toi et surtout… kiffe ton moment (ah et j’ai dit de ne pas culpabiliser ?) ;)

> Garde du temps pour ton couple et tes amis, tu peux vite te laisser aspirer dans le tourbillon de la vie de famille qui parfois peut déprimer, c’est vrai, aussi amoureuse et heureuse sois-tu. C’est normal. Alors on ne lésine pas sur la baby sitter et on file prendre l’apéro avec ses potes ou son mec/sa meuf

> Perso j’ai remarqué qu’en me couchant maxi à 23h je me sentais vachement moins défoncée, je dis ça...

Vous aussi vous avez envie de partager votre histoire, contactez-nous sur contact@daylilyparis.com