Melasma : comment faire disparaitre le masque de grossesse ?

Qu’est-ce que le masque de grossesse ?

Masque de grossesse, mélasma, chloasma, masque de loup…Tous ces termes renvoient au même phénomène : l’apparition de taches brunes disgracieuses sur le visage (joues, front, nez…) et le décolleté pendant la grossesse, généralement à partir du 4ème mois.

Mauvaise nouvelle : cette hyperpigmentation peut toucher toutes les femmes enceintes, quel que soit leur type de peau, même si les peaux mates sont plus à risque de voir leur épiderme se tacheter sous l’action des hormones. Car c’est en effet l’action hormonale, et particulièrement l’augmentation du taux d’œstrogènes, qui est responsable de l’apparition du mélasma : les oestrogènes engendrent une surproduction de mélanine, la peau devient ainsi plus sensible au soleil et aux rayons UVA-UVB et se couvre de taches brunes si elle n’est pas suffisamment protégée. Rassurez-vous, il existe des solutions et des produits spécifiques à utiliser pour dire non au masque de grossesse !

Comment éviter le masque de grossesse ou mélasma ?

C’est un travail de longue haleine, puisque le masque de grossesse peut apparaître pendant la grossesse, mais aussi après, en cas d’allaitement. Le problème, c’est qu’une fois là, il peut perdurer plusieurs mois après l’accouchement, et même dans certains cas ne jamais disparaître totalement (ou réapparaître chaque été) ! Il pose pour certaines femmes un véritable problème esthétique qui leur gâche la vie. Pour lutter contre le mélasma, le maître mot est : la prévention ! Il est en effet possible, en protégeant bien sa peau et en adoptant des soins sur mesure, d’éviter son apparition ou d’en réduire l’ampleur.

Pour cela, on protège son épiderme un maximum en respectant des règles simples que vous connaissez déjà certainement : on évite l’exposition au soleil entre 12 et 16h, on porte un chapeau à large bord pour bien protéger sa peau, on met des lunettes de soleil, on privilégie l’ombre dès que cela est possible, et surtout, on ne met pas le nez dehors sans une protection solaire indice 50 minimum, quelle que soit la saison et la météo du jour !

Quels produits adopter pour lutter contre le mélasma ou masque de grossesse ?

Pas évident de s’y retrouver quand on sait que de nombreuses crèmes solaires comportent des perturbateurs endocriniens et autres ingrédients controversés…tout ce dont on ne veut pas pendant la grossesse ! Nous avons bien conscience que les cosmétiques utilisés par une femme enceinte se doivent d’avoir une composition irréprochable, c’est pourquoi nous avons créé la Crème Radieuse, la première crème 2-en-1 qui hydrate intensément votre peau, et qui la protège des méfaits du soleil grâce à son filtre solaire SPF50+. Comme tous les produits Daylily, elle répond à une charte de formulation très stricte, pour que vous puissiez l’utiliser au quotidien en toute sérénité et en toute sécurité ! Toute douce et hypoallergénique, elle est également adaptée à tous les types de peaux, même sensibles.

L’idéal ? Appliquer la Crème Radieuse le matin dès le réveil, et la glisser dans son sac à main pour la réappliquer autant de fois que nécessaire durant la journée. Sa texture non grasse et sans effet blanc sur la peau en fait en outre une excellente base de maquillage – c’est autant de temps gagné le matin dans la salle de bain !

 

Comment faire disparaître totalement le masque de grossesse ou mélasma ?

Des taches brunes sont apparues sur votre visage ? Continuez de protéger votre peau avec une protection solaire : l’utilisation quotidienne de ce produit vous permettra de minimiser l’étendue du problème.

Bon à savoir : le masque de grossesse peut aussi apparaître après l’accouchement, pendant la période d’allaitement, d’où l’importance d’avoir toujours une crème solaire indice 50 à portée de main, même après l’arrivée de bébé !

Pourtant, il arrive que le mélasma ne disparaisse pas totalement, et ce même après les 6 mois de votre bébé. Dans ce cas, des alternatives peuvent être envisagées.

Plusieurs solutions existent pour faire disparaitre le masque de grossesse dans son intégralité, en consultant un médecin spécialisé ou un dermatologue qui vous proposeront des traitements plus ciblés.

Faire disparaître le mélasma chez le dermatologue

Celui-ci pourra vous conseiller plusieurs solutions, en fonction de votre budget… mais aussi de votre peau !

La première est d’adopter une crème médicamenteuse, la plupart du temps délivrée sous ordonnance et préparée en pharmacie, riche en actifs dépigmentants. La composition la plus répandue est à base d’hydroquinone, un composé organique qui inhibe l’enzyme responsable de la production de mélanine. Cette crème peut être aussi associée à d’autres actifs, notamment à des actifs anti-inflammatoires et d’autres qui stimulent le renouvellement cellulaire, pour éclaircir progressivement la peau. Un traitement local à suivre pendant 3 mois, à raison d’une application tous les soirs. Toutefois, ce traitement n’est pas sans danger pour votre santé et l’environnement.

La seconde est de prendre rendez-vous pour la réalisation d’un peeling superficiel, la plupart du temps aux AHA (acides de fruits enzymatiques), idéal pour exfolier et tonifier la peau, mais aussi pour éclaircir et uniformiser le teint. Après réalisation du peeling, on pensera impérativement à adopter une crème quotidienne à base de filtres solaires minéraux, pour protéger sa peau et limiter les récidives. Encore une fois ce traitement n’est pas anodin et peut parfois abîmer des cellules saines. Attention aux produits utilisés pour le réaliser qui doivent être européens afin de respecter un dosage d’actifs raisonné.

Faire disparaître le mélasma au laser

Le traitement au laser est sans doute le traitement le plus rapide et le plus efficace pour faire disparaître le masque de grossesse, mais c’est aussi le plus onéreux et le plus agressif pour la peau.

Comme l’apparition du mélasma est due à de l’hyperpigmentation et à la dilatation de micro-vaisseaux, le laser vient détruire ces vaisseaux pour réguler le fonctionnement de la pigmentation et ainsi unifier le teint.

Quant aux lasers fractionnés, qui agissent plus en profondeur sur le derme (et dont l’opération doit donc s’effectuer la majorité du temps au bloc), ils extraient les pigments responsables de la coloration de la peau et la raffermissent en même temps. À noter que le peeling au laser fractionné n’agit que par intervalle sur le visage, il faudra donc effectuer plusieurs séances pour s’assurer de son efficacité face à la globalité des zones ciblées.

Comme toutes techniques de médecine esthétique, il est aussi important de rappeler que ces traitements ne sont pas dénués de risques et doivent faire l’objet d’une consultation médicale au préalable. En fonction du type de peau de la patiente et de sa volonté de résultats, le médecin saura déterminer le traitement ou le réglage spécifique (si vous avez recours à la technique du laser), pour une intervention entièrement personnalisée.

Et après ?

Par ailleurs, sachez que même si votre masque de grossesse a disparu dans les semaines ou mois suivant votre accouchement, il peut être susceptible de revenir à chaque nouvelle exposition, notamment au prochain été. Ainsi, nous vous recommandons de continuer à utiliser une protection avec SPF élevé par la suite.

N’oubliez pas qu’en adoptant le réflexe « protection solaire SPF50+ au quotidien », vous minimiserez les dégâts causés par le masque de grossesse. Voila une bonne raison d’avoir toujours sur soi une crème visage comme la Crème Radieuse, qui vous permettra de profiter des beaux jours en toute sérénité en attendant bébé !