Masque de grossesse : exposition au soleil à éviter et traitement

Vous êtes enceinte, les beaux jours s’installent et votre amie, votre collègue ou encore votre mère vous font la remarque : « Attention, ne t’expose pas trop au soleil » ! Et vous : « Ah bon ? Et pourquoi pas ? Après tout la vitamine D c’est bon pour la grossesse, le médecin m’en a même prescrite, autant que ce soit naturel avec le soleil ». C’est ainsi, que vous avez certainement entendu parler (ou peut-être pas encore) du fameux « masque de grossesse »… mais que se cache-t-il derrière ce terme exactement ?

Le nom médical du masque de grossesse est Chloasma ou encore Mélasma. Plus familièrement, il est aussi appelé le « masque de Loup » (car il évoque un loup de carnaval… bah non, pas l’animal). Il s’agit de taches brunes qui apparaissent sur le visage de la future maman, un peu comme des taches de vieillesse. Elles sont localisées essentiellement sur le front au-dessus des sourcils, sur les pommettes, les tempes et le contour des lèvres. Le masque de grossesse est parfois jugé inesthétique, une fois qu'il apparaît sur la peau, il n'est pas toujours facile de le faire disparaitre rapidement.

Alors, comment se forme ce fameux masque de grossesse ?

L’apparition de taches sur le visage résulte généralement de la combinaison de deux facteurs : une exposition au soleil, et un changement hormonal. Car le masque de grossesse, malgré son nom, n’est pas réservé uniquement aux femmes enceintes : une nouvelle pilule contraceptive, par exemple, peut modifier votre équilibre hormonal, augmenter la pigmentation de votre peau et donner naissance à des taches brunes si vous vous exposez sans protection solaire. 

Alors imaginez un peu ce qui se passe pendant une grossesse, vos hormones sont en pleine ébullition, et avec votre taux d’oestrogènes qui atteint des sommets ! Quand vous attendez un bébé, votre corps crée une surproduction de mélanine. Il s'agit de ce pigment de couleur foncée, produit naturellement au plus profond de l'épiderme par les mélanocytes, et qui donne sa couleur à la peau. La quantité de mélanine que nous avons dépend de notre « bagage génétique ». Plus nous avons la peau et les cheveux foncés, plus nous produisons de mélanine. Ainsi, les femmes brunes à la peau mate seront les plus sujettes au masque de grossesse. Mais attention, cela ne signifie pas non plus qu’une femme blonde à la peau claire en sera forcément exemptée (bah non ce serait trop facile !).

Quand sommes-nous susceptibles de l’attraper ? Il est dit que le melasma apparaît généralement à partir du 4ème mois de grossesse. Il peut même apparaître après l’accouchement si on allaite son enfant (encore et toujours ce chamboulement hormonal qui est en cause). Evidemment, il s’agit d’une règle générale et beaucoup d’exceptions confirment la règle… je parle en connaissance de cause puisque moi, Audrey (co-fondatrice de Daylily Paris ndlr), j’ai malheureusement été victime de ce masque et il est apparu dès mon 2ème mois de grossesse ! A bon entendeur …  

Revenons-en à nos moutons, cette fabrication accrue et anarchique de la mélanine due à vos hormones, est encore plus accentuée avec les rayons UVA et UVB. Donc il suffit d’une petite balade dehors ou d’un déjeuner en terrasse, et de vous exposer même de manière indirecte (derrière la vitre d’une voiture ou d’une fenêtre) pour que ce vilain masque de grossesse apparaisse. Donc je ne vous parle même pas de ce qui se passe si vous passez un après-midi à la plage, bien installée sur son transat… !

Quelques précautions à prendre lors des journées ensoleillées, qu’il fasse chaud ou non (donc entendons-nous bien, même s’il fait 10°C mais que le ciel est bien dégagé avec un beau soleil) :
-    Toujours appliquer une crème solaire d’indice 50 minimum sur la peau du visage, le décolleté et les épaules
-    Eviter de s'exposer au soleil entre 12h et 16H
-    Porter un chapeau large et des lunettes de soleil

Concernant les crèmes solaires, là aussi il faudra faire bien attention, car la plupart d’entre elles contiennent des filtres solaires classés en tant que perturbateurs endocriniens. D’autres sont irritants ou encore contiennent des nanoparticules. Tous ces ingrédients sont non recommandés lors d’une grossesse ou pendant l’allaitement.

Pour vous aider un peu à faire le tri, voici les principaux ingrédients déconseillés pour votre santé, à traquer sur les compositions de vos produits solaires avant de les acheter et de les utiliser :
-    Benzophénone-3 (oxybenzone),
-    Homosalate (HMS) 4MBC,
-    Octylméthoxycinnamate (OMC),
-    octyl-dymethylPABA (OD-PABA)
-    BHT
-    Butylparaben
-    Cyclomethicone
-    Cyclopentasiloxane
-    Ethylhexyl methoxycinnamate
-    Methylchloroisothiazolinone
-    Methylisothiazolinone
-    Phenoxyethanol
-    Propylparaben
-    Sodium lauryl sulfate
-    Et les nanoparticules : elles sont indiquées sur les listes d’ingrédients sous cette forme : [nano]

Pour approfondir le sujet, vous pouvez jeter un œil à notre article sur les ingrédients déconseillés pendant la grossesse.

Et si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête à éplucher toutes les listes d’ingrédients souvent difficiles à déchiffrer (comme on vous comprend), nous avons formulé rien que pour vous la Crème Radieuse SPF 50+ (le Graal) ! Elle lutte efficacement contre les rayons UV du soleil grâce à ses filtres minéraux et de synthèse et sa nouvelle formule en crème de jour hydrate également votre peau, tout en lui apportant une action anti-âge et anti-pollution. Et puis comme nous apportons un soin tout particulier à nos textures et nos odeurs, cette crème ne vous laissera pas de traces blanches, mais un réel fini transparent. Il n’est pas gras (pour éviter de briller de mille feux !) et son parfum doux ravira votre odorat sensible… Cerise sur la gâteau, il est adapté à tous les types de peaux !

Bon et si là vous me dîtes : « ok, merci pour toutes ces infos mais là c’est trop tard, je l’ai attrapé ! Quand va-t-il partir ? Puis-je le faire disparaître ? »

Autant être franche, je n’ai pas que des bonnes nouvelles… Faire disparaître le masque de grossesse est un travail de longue haleine et demande pas mal de patience. Une fois qu’il a fait son apparition, il ne partira pas tout de suite. En effet, il disparaît généralement plusieurs mois après l’accouchement et si vous faites le choix d’allaiter, il faudra attendre encore quelques mois de plus après l’arrêt complet de l’allaitement. Dans la plupart des cas, il disparait spontanément. Mais il arrive qu’il perdure et qu’il ne s’estompe pas totalement, il pourrait s’installer sur votre visage plusieurs mois voire plusieurs années après la naissance. Lorsque le masque de grossesse persiste sur le visage, il a tendance à être davantage visible les jours plus ensoleillés. Il ne faut alors pas hésiter à consulter votre dermatologue pour qu'il vous prescrive le meilleur traitement selon votre type de peau et l’étendue des dégâts. Il pourra notamment vous proposer un peeling doux ou vous prescrire des crèmes dépigmentantes à base d’hydroquinone, de vitamine A acide ou de corticoïdes. Appliquées le soir, ces crèmes agissent sur la pigmentation de la peau et estompent les taches de couleur brune. Dans tous les cas, et pour obtenir de bons résultats, vous devrez continuer de limiter l’exposition solaire et protéger votre peau en journée avec une crème indice 50+.

Donc on récapitule : pour éviter le masque de grossesse, pensez à porter un chapeau et des lunettes de soleil et à appliquer sur votre visage, votre cou et votre décolleté une protection solaire maximale, adaptée pour une femme enceinte.

Et comme pour les vergetures, il vaut mieux prévenir que guérir… et notre coffret Belle Enceinte composé du Rituel Vergetures et de notre Crème Radieuse SPF 50+ est parfait pour vous accompagner pendant votre grossesse et prendre soin de votre visage, comme de votre corps !

Partager ce post