Café et grossesse font-ils bon ménage ?

Le café et le café au lait pendant la grossesse

Les futures mamans le savent, quelques précautions sont à prendre pendant la grossesse en termes d’alimentation. Les sushis, les fromages au lait cru, les charcuteries, entre autres, font partie des aliments déconseillés quand on est enceinte, et votre gynécologue vous a peut-être demandé de revoir vos repas dans ce sens.

Qu’en est-il des boissons que vous consommez, et plus particulièrement du café, du café au lait ou du décaféiné ? 

Le café, de par la caféine qu’il contient, est un stimulant : il agit sur votre système nerveux pour le booster, et produit ce petit effet coup de fouet que beaucoup recherchent le matin, ou en cours de journée pour retrouver un peu d’énergie ! 

Enceinte, vous serez peut-être plus sensible aux effets de la caféine : problèmes de sommeil, palpitations, et nervosité peuvent être au rendez-vous.

Le café peut également aggraver les petits maux de la grossesse, comme les brûlures d’estomac, les nausées, ou la rétention d’eau. Cette boisson diurétique vous pousse également à uriner plus souvent, limitant ainsi l’absorption du fer dans votre corps – un élément pourtant indispensable à votre bonne forme, et à la croissance de bébé !

Le café et bébé in utero

Qu’en est-il de ce petit bébé qui est en pleine croissance in utero ? Est-il sensible à l’absorption de café ? Eh bien oui !

Tout comme vous, votre bout d’chou ressent les effets de la caféine. Bébé sera peut-être plus dynamique après votre tasse de café au lait du matin ! Mais la caféine peut aussi engendrer des problèmes de développement du fœtus sur le long terme.

Des études réalisées sur des souris ont prouvé que les femmes consommant de grandes quantités de caféine étaient plus susceptibles de mettre au monde un bébé de petit poids. Ce retard de croissance peut aussi se cumuler à un retard de développement du cerveau. Des chercheurs ont mis en évidence que la caféine pouvait avoir des répercussions sur les enfants : plus de crises d’épilepsie, plus de difficultés pour se repérer dans l’espace, plus de troubles mentaux…Les résultats ne sont guère encourageants !

La caféine pourrait également être un vecteur de fausse couche et augmenter le risque d’accouchement prématuré : si des études sont en cours pour prouver formellement le lien de cause à effet, il convient de rester prudent pendant la grossesse et de limiter votre consommation de café sous toutes ses formes : café noir, latte, café macchiato, cappuccino, café glacé...

Mais aussi de caféine pouvant être contenue dans certains cosmétiques, comme par exemple les crèmes amincissantes ou anti-cellulite, qui parfois utilisent cet ingrédient comme actif. Heureusement, dans notre Baume Onctueux raffermissant et anti-cellulite, il n’y a pas de caféine, vous pouvez donc l’utiliser pendant la grossesse en toute sécurité.

Quelle quantité de café pendant la grossesse ?

L’OMS – l’Organisation Mondiale de la Santé – préconise de ne pas dépasser 300mg de caféine par jour en attendant bébé. D’autres études rabaissent, par mesure de précaution, ce seuil à 200mg par jour.

Une tasse de café classique contient, en général, entre 95 et 200mg de caféine. Attention aux cafés grands formats achetés dans les coffee shops : leur concentration en caféine est généralement importante et peut allègrement dépasser le seuil autorisé pour une femme enceinte.

Il vous faudra donc être vigilante sur la quantité de caféine présente dans votre breuvage, car elle peut différer du simple au triple selon la marque et le type de café consommé.

Attention également aux autres boissons ou aliments qui contiennent de la caféine : le thé, les sodas (type Coca Cola), ainsi qu’un aliment plaisir qui fera peut-être parti de vos envies de grossesse : le chocolat !

S’il est primordial de bien s’hydrater pendant la grossesse et l’allaitement (il est conseillé de boire au moins 1,5L d’eau par jour), gardez en tête que le café, s’il n’est pas proscrit, reste toutefois à consommer avec modération, tout comme le thé. Pas question de s’en priver si vous êtes accro à votre café au lait du matin : en quantité raisonnable, cette petite tasse de café ne vous fera pas de mal.

Les femmes enceintes pourront se tourner vers le « déca » dont la teneur en caféine est largement réduite par rapport à un café normal.

Votre grossesse sera peut-être aussi l’occasion de découvrir de nouvelles boissons et de nouvelles saveurs : pensez à des alternatives santé sans risques et pleines de goût, comme les tisanes, les fruit waters et les bouillons qui vous permettront de bien vous hydrater jusqu’à la naissance, sans vous poser de questions !